Nos dossiers

santé au travail


La loi du 16 avril 2013 relative à l’indépendance de l’expertise en matière de santé et d’environnement et à la protection des lanceurs d’alerte fait suite à un certain nombre de scandales sanitaires de ces dernières années (amiante, médiator...). On peut également citer le scandale de PIP (Poly Implant Prothèse), entreprise qui fabriquait des prothèses mammaires défectueuses à cause de la présence d’un gel artisanal non-conforme. Cette loi a été votée pour inciter les salariés d’entreprises similaires à dénoncer les scandales.

La loi institue une nouvelle procédure d’alerte dans les entreprises, elle garantit un statut pour les salariés et renforce les obligations de l’employeur en matière d’information des salariés.

En dépit de certaines limites et tout particulièrement dans les moyens donnés au CHSCT (pas de véritable enquête conjointe, pas de droit à l’expertise...), ce nouveau droit représente une avancée qu’il faudra savoir utiliser en fonction des circonstances et exiger de l’employeur le respect de ses nouvelles obligations.

Le décret du 11 mars 2014 est venu préciser les modalités de consignation de ce nouveau droit qui s’applique depuis le 1er avril 2014.

--------------------------------------------------------------

http://solidaires.transport.free.fr/wp-content/uploads/logo-sud-rail.png

 

 

 

 

 

 

La SNCF veut supprimer la moitié des emplois au frêt sur la région Normandie et dénomme ce projet "ambition Normandie"  Drôle d'ambition à nos yeux!

Suite à la mise en oeuvre à marche forcée de son projet "ambition Normandie", deux audiences publiques étaient prévues le 13 novembre au TGI de Rouen :

  • à 09h00 le référé déposé par le CE Fret pour la suspension de la mise en œuvre du projet "Ambition Normandie"
  • à 11h00 le référé déposé par le CHSCT de la Plateforme Fret de Normandie pour ordonner la suspension immédiate du projet "Ambition Normandie" tant que le CHSCT n'aura pas été régulièrement consulté, et mis en mesure d'émettre un avis éclairé sur le projet.

 

L'avocat de la direction SNCF a transmis volontairement ses conclusions à nos 2 avocats et au Président du TGI seulement la veille du référé. Ceci ne laissait pas le temps à nos 2 avocats d'analyser la défense de la direction et les points de droit. Il y a donc eu un renvoi des 2 référés à cause de cette nouvelle manœuvre de la direction qui veut gagner du temps car elle a commencé à mettre en œuvre la nouvelle organisation depuis le 1er novembre. L'examen des 2 référés est reporté lors d'une audience unique le jeudi 27 novembre à 11h00.

Une centaine de cheminots s'était rassemblée devant le palais de justice en soutien et pour dénoncer la casse de Fret SNCF sur la Normandie. Ce rassemblement était composé majoritairement de militants SUD-Rail malgré la tenue de leur congrès régional. La presse était au rendez-vous avec des journalistes de Paris-Normandie et de France 3 Haute-Normandie.

        

--------------------------------------------------------------

Le capitalisme nous coute cher

Autogestion : remettre en cause le capitalisme dès aujourd’hui ! Le syndicalisme traditionnel est très éloigné de l’autogestion dans sa façon de voir la manière de produire, que produire et sa distribution.

Pourtant, déjà, il existe des centaines de milliers d’expériences qui basent leurs relations sociales sur d’autres façons de produire, de distribuer et d’échanger. Elles font toutes partie de ce que nous connaissons comme étant l’économie sociale dans laquelle beaucoup d’éléments de ce qu’on appelle « autogestion » sont intégrés.

Faire le lien entre les postulats théoriques du syndicalisme révolutionnaire ou de l’anarchosyndicalisme et les réalités des milliers de petites et moyennes structures qui fonctionnent aujourd’hui à la marge du système, nous amènera vers une pratique économique justifiée idéologiquement à l’avenir.

Les organisations du Réseau s’engagent à avancer dans les échanges et le renforcement mutuel, entre les coopératives d’économie solidaire et les syndicats alternatifs et de base, nécessaires à la construction d’un processus de transformation réelle de la société qui puisse créer une alternative autogérée, au quotidien face à cette société capitaliste.

Plusieurs des organisations membres du Réseau européen des syndicats alternatifs et de base publient régulièrement des tracts, journaux, affiches, autocollants qui rappellent cette évidence trop souvent masquée par d’autres organisations syndicales, toujours combattue par le patronat et ses allié-es, et parfois oubliée par nous-mêmes car nous sommes trop pris par les réponses immédiates aux perpétuelles attaques patronales : les capitalistes nous coutent cher !

Réaffirmer cela, c’est replacer notre combat syndical dans sa perspective historique et rappeler nos aspirations fondamentales.

Le « coût du travail » est un argument patronal fallacieux ; ce qui coute à la société, c’est le capitalisme et les capitalistes.



La campagne du Réseau européen des syndicats alternatifs et de base s’appuiera à la fois :
 sur du matériel « d’agitation » produit régulièrement sous formes notamment d’affichettes à reprendre en l’état ou à intégrer dans des journaux ou bulletins syndicaux, d’affiches et d’autocollants.
 et sur du matériel de fond à travers différents tracts évoquant les couts humains, sociaux, environnementaux, etc., des capitalistes

Cette campagne doit pouvoir être menée aussi bien par nos organisations professionnelles, tant dans le secteur public que dans le secteur privé et aussi par nos organisations interprofessionnelles territoriales. Pour favoriser une meilleure visibilité, un logo spécifique sera travaillé pour être mis sur les différentes publications de la campagne, mais aussi celles de chacune de nos organisations entrant dans ce champ.

Un groupe de travail est mis en place au sein du Réseau, afin de faire de premières propositions en janvier 2015, afin de pouvoir valider une série de premiers matériels (logo, affichettes, affiches, tracts, autocollants…) lors de la prochaine réunion du Réseau.

Réseau européen des syndicats alternatifs et de base
Estado español/Estat espanyol/Espainiako Estatuari, Ελλάδα, Italia, Suisse/Schweiz/Svizzera, France, Deutschland, Polska, Belgique/ België/Belgien …